AccueilFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Fin du voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Casseur de Gueules

Messages : 10
Date d'inscription : 14/09/2016

MessageSujet: Fin du voyage   Dim 14 Mai - 3:08


Après la victoire décisive sur Korriban, et l'artefact disparu, Atlas a rejoint ses frères pour mener le combat contre l'Empire. Menant les armées Mandaloriennes, il se concentra d'abord sur Mandalore, puis une fois la planète libérée du joug Impérial, fit force commune avec la Rébellion alors poussé par l'afflux massif de recrues et de matériel.

Vieillissant de plus en plus vite, il mena néanmoins le combat sans répit jusqu'à la mort de l'Empereur. Il annonça alors à ses guerriers sa décision : Quitter sa position et redonner aux clans leur indépendance, annonçant ainsi la fin de cette guerre.

Bien que ses intentions troublèrent la majeure partie des chefs de clans, ceux-ci obtempérèrent, et petit à petit la flotte amassée s'amenuisa, jusqu'à n'être que le Rohakar. Ce dernier se posa sur Mandalore, pour ne sûrement jamais redécoller.

Atlas laissa alors un dernier message à ses amis, sous la forme d'un enregistrement holo, avant de disparaître du jour au lendemain.

Personne ne revit jamais Mandalore l'Insoumis.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Casseur de Gueules

Messages : 10
Date d'inscription : 14/09/2016

MessageSujet: Re: Fin du voyage   Dim 14 Mai - 3:52


Atlas se tient devant la caméra, assis, sans casque. Son visage, strié de rides, ne donne l'impression que d'avoir qu'une ombre du clone en visuel.

Su'cuy, burc'ya. Si vous lisez cet holo, c'est que je suis partis... Peut-être récemment, qui sait... Vous voulez sûrement ma raison...

Il tousse.


Mon corps ne tiendra plus longtemps. Je l'ai caché aux miens, caché derrière ce casque, cette armure. Je ne pouvais pas... tousse Pouvais pas perdre la face. Mais vous, vous saviez.

La mort a décidé de m'appeler, mais je ne partirais pas... Sans mes conditions. C'est pour ça que j'ai disparu. J'ai rejoins une planète lointaine, sauvage, pour un dernier combat. At ash'amur.

Mais pour en revenir au message... Je souhaitais vous remercier. Tous. Depuis Géonosis, vous avez été ma famille. Mon clan. Vous m'avez accepté, alors que je n'étais qu'un simple clone... tousse de plus belle Même après l'Ordre 66... Grace à vous, je n'étais pas que CT-7451. J'étais Atlas, et ça n'avait pas de prix. Je n'ai pas assez de mots pour vous décrire à quel point je vous suis redevable.

Général Avanna... Ça a été un honneur de servir à vos côtés. Je ne sais pas ce que vous faîtes désormais, partie aussi vite après Korriban. Peut-être êtes-vous partie construire un nouvel ordre Jedi ? Ou bien juste méditer... Quoi que ce soit, je vous souhaite le mieux.

Anihes... Ou Soavis. Je dois t'avouer que quand tu nous as lancé sur la folle quête de sauver ta fille, je n'ai pas cru en toi. Et quand je l'ai vu, je ne voulais que la tuer, venger la mort de Nana, de tant d'autres... J'étais un hypocrite. Vous m'aviez laisser ma chance lors de l'Ordre, et je ne comptais pas la lui donner. Au final, tu avais raison. J'espère que toi et ta fille allez bien. Vous avez beaucoup à rattraper.

Pour finir, Lomion... Mon vieil ami. Enfin, vieil...

Le clone a un sourire en coin, avant de tousser une fois de plus.

Beaucoup de drames, d’événements se sont enchaînés. Mais désormais, ne laisses plus le passé occuper ton esprit. Profites de ta vie, de la galaxie. D'Elara. Et si tu doutes encore de tes actes... Regardes les étoiles, et le fruit de nos actions.

C'est tout ce que j'avais à dire... Je vais rejoindre mon vaisseau désormais. Rejoindre le manda. Rejoindre Lin.

Je vous dis adieu. Re'turcye mhi.

L'holo s'arrête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Mandalorienne

Messages : 39
Date d'inscription : 29/08/2016
Localisation :

Feuille de Personnage
Race: Humaine
Alignement:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Fin du voyage   Dim 14 Mai - 12:56

► player

Adossée au mur dans un coin de la salle, elle observait la fête qui battait son plein. Un fin sourire ancré sur ses lèvres, son regard se posa tour à tour sur ses compagnons de voyage. La route avait été longue, pour en arriver là. Chaotique, semée d’embûches. Mais ils étaient là aujourd'hui. Vivants, pour la plupart en tout cas. Malgré l'ambiance festive, son cœur n'y était pas. Elle ne pouvait s'empêcher de porter le deuil de tous les disparus, se fustigeant à chaque fois en pensant qu'elle aurait probablement pu faire plus. Mais les événements ne pouvaient être changés. Plus maintenant.

Fermant les yeux un instant, se concentrant sur sa respiration, la togruta fit en sorte de chasser ces idées noires et moroses. Le brouhaha ambiant se terni, jusqu'à ne devenir qu'un lointain bourdonnement. Elle n'avait pas le droit de se laisser aller ainsi. Pas tant que la Force serait dans un tel état de déséquilibre. Pas tant que la guerre ferait rage aux quatre coins de la galaxie.

Avanna savait ce qu'il lui restait à faire. Son objectif n'avait jamais été aussi clair. Mais pour réussir il lui faudrait s'affranchir de beaucoup de choses, à commencer par les liens qu'elle entretenait avec ses compagnons.

La Jedi ouvrit les yeux, ses sens revenant peu à peu à la réalité. Elle jeta un dernier regard aux fêtards. Atlas et ses hommes, Lomion et Elara, Soavis et sa fille. Leur combat n'était pas terminé, loin de là, mais ils avaient tous amplement mérité une pause dans cet affrontement contre l'Empire.

En silence, elle se dirigea vers sa cabine pour y rassembler ses affaires. Quelques maigres possessions dont elle n'aurait pas forcément l'utilité là où elle se rendait. Sur son lit, elle déposa son holocom personnel, accompagné d'une note griffonnée sur un bout de papier ; « Puissent nos chemins se recroiser un jour, que la Force vous guide. » Avanna revêtit ses vêtements de voyage, passa la bandoulière de son sac sur son épaule et quitta les lieux, rejoignant la navette. Elle avait demandé à un des mandalorien d'être assez aimable pour lui en affréter une, sans bien sûr en parler à son patron. C'était mieux ainsi, inutile de perdre de vue son objectif en s'épanchant en adieux déchirants et interminables. Cela n'aurait fait que mettre à mal sa résolution, et elle n'avait clairement pas besoin de ça.

S'installant derrière les commandes de la navette, elle s'autorisa quelques minutes de réflexion supplémentaire. Ce qui l'attendait n'allait pas être aisé. De nouvelles épreuves qu'il lui faudrait surmonter, seule, dans un premier temps. Elle ignorait combien de temps cela lui prendrait, ni même si elle verrait un jour le résultat escompté. Mais elle avait confiance. Confiance en la Force et le devoir dont elle avait été investi.

Honorer la mémoire des âmes tombées dans ce conflit galactique. Chroniquer  et répertorier le semblant d'archives concernant l'Ordre. Trouver et former les personnes sensibles à la Force, leur évitant du mieux le sort que leur réserve l'Empire. Les mettre en sûreté, les protéger.

Elle avait conscience qu'il s'agissait d'une quête laborieuse, mais elle se devait de l'accomplir. Pour l'équilibre. Pour la paix. Il lui faudrait faire preuve d'une extrême prudence, après tout, l'Empire était partout.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

Messages : 5
Date d'inscription : 19/09/2016

Feuille de Personnage
Race: Humain
Alignement:
Inventaire:

MessageSujet: Re: Fin du voyage   Dim 14 Mai - 16:05

(à mettre en boucle si fini trop tôt)


Toute chose à une fin et cette aventure ne fais pas exception. La fête battais son plein quand Lomion remarqua l'absence de Avanna, il compris bien trop tard que celle-ci n'était plus dans le vaisseau depuis un bon moment déjà.
Bien que la mission principale du groupe était fini la seule chose qui séparais Lomion de sa vie calme et paisible était la guerre encore présente contre l'empire de Palpatine, il donnera tout son possible avec l'aide de ses amis pour vaincre cet ennemi.

Le temps vint enfin ou l'empire chuta et Lomion pouvais enfin penser à sa vie calme et paisible dans une planète calme avec son amour de toujours: Elara.
Peu de temps s'écoulèrent entre la chute de l'empire et la venu de ce Holomessage. C'est un Lomion les cheveux long jusqu'en dessous des épaules, fatigué et usé par le guerre qui s'asseyait sur un fauteuil pour regarder seul ce message. Il vit alors Atlas affaibli par le temps et l'âge,déclamant ses derniers mots à tout le groupe et les remerciant de lui avoir donner une vie,non pas de Clone mais de personne à part entière.

"C'est tout ce que j'avais à dire... Je vais rejoindre mon vaisseau désormais. Rejoindre le manda. Rejoindre Lin.

Je vous dis adieu. Re'turcye mhi."




L'holo s'arrêta, Lomion passa sa tête dans ses mains commençant à avoir les larmes aux yeux.

-Tu était plus qu'un Clone, plus qu'un homme et plus qu'un Mandalore. Tu étais la personne en qui j'avais le plus confiance, la personne pour qui j'aurais donné ma vie et qui aurait aussi donné la sienne pour moi. Tu était mon meilleur ami...Puisse tu trouver le bonheur auprès de Lin....

Lomion se leva et se regardait dans un miroir observant son visage blafard, il pris un couteau et se rasa les cheveux ne se laissant que le milieu du crane qu'il attacha en longue tresse.
Lomion sorti de la pièce et rejoignit Elara dans un salon qui fût surprise de sa nouvelle coupe.

-ça va Lomion ?
-Oui.....*s’essuie les yeux* je viens juste de perdre mon meilleur ami...je doit juste prendre sur moi,un peu...
-Je suis désolé...

Lomion se pencha pour embrasser Elara tendrement puis posa sa main sur son ventre

-Alors ? dit moi tout
-C'est un petit garçon *sourit*
-Bien *se penche légèrement vers le ventre de Elara* Tu aura le nom d'un grand héros mon fils, il était un héros non pas parce qu'il savais se battre mais parce qu'il faisais ce qui était juste, lui qui à tout sacrifié pour la galaxie.
Un jour tu deviendra aussi grand et fort que lui...mon petit Atlas
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 3
Date d'inscription : 15/05/2017

MessageSujet: Re: Fin du voyage   Lun 15 Mai - 16:09


(because epicness, and fuck anything else)

-Tsss. Ca commence bien. Pour une fois qu'on fait appel à moi, je me fais gauler d'entrée. Déjà que j'étais pas assez douée pour passer les épreuves... Là, je crois que je signe définitivement pour au mieux l'agricorps, au pire une... éxécution sommaire si personne ne vient me tirer de là? Enfin, on dira ce qu'on voudra, même la Padawan du Général Skywalker s'est faite attraper... Pour l'instant je ne peux que réfléchir à un plan pour m'évader.

**********************************

Soavis se réveilla, les cheveux ébourriffés, comme à son habitude, mais pas en sursaut -et ça, c'était assez inhabituel-, alors que le soleil venait caresser ses joues par l'interstice de persiennes passablement abimées. Ce rêve... C'était sans doute par là que tout avait commencé. Cette pensée lui arracha un sourire, avant un retour sur terre des plus brutaux quand elle essaya de balayer une mèche de cheveux qui lui chatouillait le visage. Le contact de son moignon contre sa joue la ramena bien vite dans le présent. Il s'en était passé, des choses, dans sa vie. Et finalement, devenir Agricultrice, ce n'était pas si mal.

Elle poussa un soupir, s'accordant une poignée de secondes pour balayer les derniers songes de cette nuit qui s'était déjà achevée il y a une heure. Puis elle sauta sur ses pieds, comme pour se donner de l'inertie dans cette nouvelle journée. Ca passerait par un succint brin de toilette, avant un tout aussi rapide petit déjeuner. Après avoir enfilé un débardeur un peu trop ample pour elle, elle vint se planter sur la terrasse de sa mansure pour regarder le ciel, encore ambré par un soleil toujours rasant malgré l'heure avancée. Oh, ce n'était pas une grosse maison, juste un duplex équipé du strict minimum ; mais le paysage, lui, valait le coup d'œil. Dantooine était une planète agréable, comparé à certaines qu'elle avait pu visiter...


************************************

Autre lieu, autre époque.

La luminosité ambiante lui fit plisser son seul œil ouvert, à travers la lunette de son fidèle fusil. Ce canyon était le lieu d'embuscade idéal. La guerre. A chaque bataille vécue, à chaque victoire ou défaite, ce n'était jamais la fin : parvenant à ses objectifs mais sans que cela soit définitivement décisif dans ce conflit, ou échappant à la mort à un cheveu près, Soavis ne put s'empêcher de se questionner : quand cela aurait-il une fin? Est-ce que tout cela avait même un sens? La liberté? Quel est son gout lorsqu'on doit presque faire le don de soi pour seulement lutter pour la préserver?

Ca devenait presque une lassitude. Il faut dire qu'elle avait la quarantaine bien tassée désormais. A vrai dire, peu lui importait que tout cela finisse un jour où l'autre. Elle aurait aimé devenir ce qu'elle tenait entre les mains : une arme, redoutable de précision et d'efficacité, pour ne plus avoir à réfléchir à de telles pensées parasites. Elle fronça des sourcils. Non, si elle était là, c'était pour renvoyer l'ascenseur à Atlas, pendant que ce dernier était encore en vie. Il voulait reprendre Mandalore? Elle ferait tout pour la lui offrir sur un plateau, et ce, avant qu'il ne ferme définitivement les yeux. L'Insoumis bernait quelque peu son monde, mais elle savait que sa nature de clone ne lui permettrait plus de tenir longtemps. Alors, s'il devait rejoindre la Force, que ce soit avec le sens du devoir accompli. Par chance, elle n'était pas seule pour mener à bien cette lutte. Des renforts bienvenus car ce qu'elle avait sous les yeux ne lui plaisait guère.

- Gaël ?
- Quoi ?
- Ils ont des TB-TT. Je passerai jamais leur blindage.
- On leur fait une livraison spéciale ?
- Non, reste où tu es, on a besoin de ton unité et de toi ailleurs. Mais j’ai besoin que tu leur envoies un faux message pour qu’ils dévient légèrement de leur itinéraire.
- C’est comme si c’était fait.

La communication eut à peine le temps de se couper qu’elle en engagea une autre, sur un canal différent.

- Tu les vois ?
- Yup.
- On va les faire changer de cap. Si tu peux mettre des charges explosives au niveau de leurs articulations…
- Tu veux pas essayer de le faire toi-même ?
- Il n’y a pas d’essai Saa’, et nous savons toutes les deux qui est la plus douée ici pour réussir ce petit tour.

Après un soupir, la réponse fut courte, mais positive.

L’éxécution du plan, quant à elle…

****************************************************

Une légère odeur de grillé la ramena à ses esprits. Le grille-pain ! Ah, les tartines du matin allaient être bien cramées. Elle arriva à sortir ce qu’il en restait dans une assiette. C’était à moitié calciné…

*******************************************

Une épaisse fumée recouvrait le canyon. Des débris, partout. Et une douleur lancinante au niveau de son bras droit. Celui-ci n’était plus beau à voir : il n’y avait plus que 3 doigts à sa main, et on pouvait voir l’os juste en dessous de son coude. Si elle arrivait à s’en tirer, elle était bonne pour l’amputation, car elle n’avait rien pour améliorer son état avant que ce soit trop nécrosé. Le problème n’était pas le matériel, mais plutôt les compétences : Saa’leya pouvait être douée dans de nombreux domaines, mais la chirurgie ou l’utilisation de la Force pour soigner ce genre de plaies n’en faisaient pas partie.
De toutes façons, malgré le chaos ambiant, s’il est bien une chose dont Soavis était sure, c’est que sa fille était à l’ouvrage dans ce qu’elle faisait de mieux : un vrombissement caractéristique était audible d’ici. Sa’ faisait « le ménage » au pied du mastodonte de métal, écroulé sur lui-même, après que ses deux « pattes » avant aient été arrachées par une puissante détonation. Et quand le silence se fit enfin respecter, elle sentit que quelqu’un l’agrippait pour la trainer en lieu sur. Une bonne chose car avec sa blessure, la perte de sang et la douleur qui la faisait délirer, elle n’était pas en état de marché sur une si longue distance.

- Hé, ça sent le cramé, qu’est ce que t’as foutu ?
Le ton avait quelque chose de légèrement incisif, à la limite de l’incriminant. La réponse ne se fit pas attendre longtemps. C’était important d’avoir une répartie rapide.
- Bin j’voulais nous faire un p’tit dej ‘, mais j’ai oublié que j’étais une handicapée !
- J’te jure… Laisse, je m’en occupe.

Saa’leya vint désincarcérer ce qui restait de la biscotte dans le grille-pain, avant de le vider dans une poubelle. Elle ne croisa pas le regard de sa mère, comme si ses derniers mots l’avait un peu piquée au vif. Un mutisme qui n’échappa pas à Soavis.

- Haaha, de la culpabilité ?
- …
- Arrete de t’en vouloir pour ça. Bon, je dis pas que si tu avais suivi le plan à la lettre ça se serait mieux passé, mais-
- Pourtant c’est ce que tu viens de faire !

Ah, la crise d’ado sur le tard. Elle avait la vingtaine passée désormais, mais la jeune femme prenait la mouche très facilement. Une façon comme une autre de rattraper le temps perdu ? En tant que maman, Soavis galérait pour gérer ce genre de crise. Mère poule ? Elle l’était malgré elle.

- Ouais ! HAHA ! Tooooocarde ! Tu croyais vraiment le soulever par la Force ce quadripède ?
- J’aurais pu le faire ! Si…
- Avec des si on mettrait Coruscante en bouteille, chérie. Et qui sait, si tu y étais arrivée, ça aurait pu être encore plus catastrophique.
- Mais-
- Tu as déjà vu un de mes plans se passer sans encombres ? On est en vie toutes les deux, la mission a été un succès, grace à ça, on a repris Mandalore, et j’ai même gagné des vacances pour une durée illimitée dans ce petit coin de paradis.

Ce bilan n’avait pas l’air de convenir à Saa’leya, ce qui était visible à sa moue. Si elle était assez extravertie, Soavis voyait ça comme une chance : sa fille était très mauvaise bluffeuse. Ce qui n’empechait pas que ces crises de colère soient légendaires. Elle ne serait jamais une Jedi, tout comme sa génitrice avant elle. Mais qu’importe.

- On a du courrier sinon ?

Une phrase simple pour changer de sujet et évacuer la tension qui commençait à alourdir l’ambiance.

- Ouais. On a reçu deux paquets. Celui là est assez petit, ça doit être un holocom vu la forme. L’autre, par contre, est beaucoup plus lourd. Je sais pas ce que c’est, on avait rien commandé dernièrement, non ?
- Pose tout sur la table.

C’est évidemment le premier paquet qui fut ouvert, et Saa’leya avait raison, c’était bien un holocom.
Le dernier message de Mandalore l’insoumis.
Les deux Shadowrunners l’écoutèrent avec attention. Lorsque résonnèrent les derniers mots d’Atlas avant que le message ne s’éteigne, il y eu un moment de flottement. Un vide. Comme si c’était une déclaration solennelle, et que l’auditoire respectait un instant de silence. Saa’ se pencha vers sa mère, un peu inquiète de ce silence prolongé. Cette dernière faisait juste tout son possible pour retenir un véritable torrent de larmes –et de morve-.

- Tu devrais voir ta gueule…
- Il n’y a pas d’émotion… juste… juste… un putain de manque de respect de ta part, bordel !
- Le respect, Aryan l’a mangé. Il y a 5 ans.

Soavis se mit à rire. Un rire à la fois forcé et sincère. Une évacuation d’un trop plein d’émotions. Un rire aux larmes, des larmes de joie, de tristesse, de soulagement. Finalement, elle arriva à reprendre son souffle, tandis que Saa’ lui tapotait dans le dos avec une compassion dissimulée mais réelle. Soavis n’avait, au final, jamais été « vraiment » Jedi, ni même Mandalorienne. Elle était un peu un mix de tout ça, sans connaitre tous les us et coutumes de ce peuple, et sans avoir le coté cérémonial des érudits de l’Ordre. Mais elle ressentait le besoin d’honorer la mémoire de désormais Feu Atlas. Et c’était tout sauf un hasard que ce message lui parvienne en même temps que l’autre paquet, que sa fille commençait déjà à déballer. La Force, si capricieuse, sans doute…

- Mais c’est…
- Oui.
- Qu’est ce que tu vas faire de ça ?

Soavis se leva calmement, et se saisit de sa nouvelle prothèse manuelle métallique.

- Ma chère fille… Tu as déjà entendu parler du « Premier Ordre » ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Fin du voyage   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fin du voyage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Offre voyage-prive.com séjour à -55% dès le 22/06
» Voyage en autocar pour Disneyland Paris
» Publicités pour le voyage inaugural
» [Larsen, Reif] L'extravagant voyage du jeune et prodigieux T.S. Spivet
» voyage interne ..

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
les cancers de l'espace :: Univers Star Wars :: RP Star Wars (D20) [MJ Rediah] :: Zone RP-